HOME | TRAVEL LOG

Guyana
Guyane Anglaise
Du 22 au 27 Avril 2003

BLACK & WHITE PICTURES / MAP OF GUYANA

''Guyana is a tough place to travel with little infrastructure and high prices.
Dirty, dangerous and expensive are few words to describe Georgetown.
Nothing is easy here, even with a healthy budget, it'll take advance planning -and patience- to book a tour operator.
Going it alone isn't possible or affordable"
Lonely Planet, 2002.


Kaiteur Fall

Avec une telle introduction, vous pouvez vous imaginez pourquoi nous avions quelques craintes vis-à-vis le Guyane...

Il est vrai que la Guyane n'est pas facile pour le voyageur. Il n'y a rien pour le touriste ici. Pas de banques pour changer de l'argent (on a changé des $US en plein marché chaotique devant tout le monde). J'étais certain qu'on était pour être attaqué ou volé...

Malgré tout, notre voyage a été sans incident majeur. Un pays qui ne vaut pas le détour, mais je suis bien content d'y être allé.

 

Histoire -vraie- de voyage:

Par un beau matin ensoleilé, je décide d'aller prendre une petite marche dans la forêt sauvage. (Nous sommes non loin de Bartica). Je découvre un petit sentier que je parcours allègrement. 25 minutes plus tard, j'arrive à un petit village (sans nom). Quelques petites maisons en boue sèche et en paille tiennent à peine debout. J'apperçois trois petits enfants au loin qui essaient de faire voler un cerf-volant. Je m'approche, la petite fille se met à pleurer (j'apprends par la suite pcq elle n'a jamais vu de blanc de sa vie). Je me présente et on commence à parler. Le petit garçon (Austin) me demande mes jumelles que j'ai autour du coup. Ils sont bien surpris de voir ce bidule qui rapproche... Je sorts ensuite ma caméra digitale... Choc total! Ils prennent des photos d'eux-mêmes à profusion...
Austin me dit qu'il y a un petit building d'armée à la fin du sentier. Ils me prennent par la main (la petite fille est maintenant dans mes bras) et on part sur le sentier. Après 10 minutes, j'en ai assez (cela fait déjà une heure et demie que je suis parti...), mais ils me disent qu'on est presqu'arrivé...
Deux minutes plus tard, j'apperçois une immense base militaire. Au même moment, j'entends HEY!. Deux gars habillés en armée avec deux pistolets, une mitraillette et un canon (chargé) me disent violemment d'approcher. Je me dis MERDE!!!. Je suis dans de sérieux troubles... Ou bien je pars à courir et je me fais fusiller, ou j'approche, je me présente et je me fais fusiller plus tard. Je choisi la deuxième option...


-Gars: D'ou viens-tu? (il a sa mitraillette pointée sur moi)
-Moi: Du Canada (son air devient déjà plus calme)
-Gars: Tu travailles pour un gouvernement?, Tu es espion?
-Moi: Non (j'explique que je travaille à Trinidad)
-Gars: Tu sais que ceci est une base d'entraînement militaire secrète?
-Moi: Non sir, je ne savais pas (à ce moment, je pense que les enfants m'on mit au piège...)
-Gars: Assis toi (sur un ton dictateur)
Je m'assois sans faire de mouvements brusques. A ce moment, les deux gars déposent leurs armes sur une table et ont l'air plus relaxes. Je me sens déjà mieux. Le gars me parle qu'il travail ici depuis quelques mois. Il a la malaria. Ils entraînent les soldats à survivre dans la VRAIE jungle.
-Gars: Tu bois? (il verse un verre)
-Moi: Des fois.
Il me donne une tasse remplie d'une boisson quelconque...
-Gars: Bois (ton dictateur)
-Moi: Qu'est-ce qu'il y a là-dedans?
Le gars bois déjà son verre, moi j'ai peur qu'il y a du methanol ou autres substances dans cette boisson.
-Gars: C'est un secret.
A ce moment, je veux refuser son verre, mais j'ai peur qu'il soit offusqué... L'autre gars ne dit toujours pas un mot. Il observe.
Après 10 secondes de silence, il sourrit.
-Gars: Tu veux savoir ce qu'il y a dedans? Et bien, c'est notre potion secrète. C'est mieux que du Viagra. Tu bois quelques verres et cela provoque une méga érection, ta libido augmente considérablement. On l'appelle ICP pour ''Instant Cock Projector''. Cette boisson est faite d'écorce d'arbre (je ne me rappelle plus du nom) et de vignes uniques à la forêt d'ici. On rajoute du sucre et on laisse la chaudière au soleil pour une semaine.
-Moi: Cheers! (Il cheer avec moi).
Vous ne me croirez pas, mais il s'agit du meilleur alcool que j'ai jamais goûté. Sucré, doux, bon, avec un petit goût de bois prononcé. Totallement délicieux. Je bois ma tasse tranquillement. Le gars en boit au moins trois. J'espère qu'il n'est pas gay... Il me parle des pirranhas qui a attrappé dans des marécages, de batailles de crocodiles, de la mort de soldats qui se font fait mordre par des serpents, de jagouars qui rôdent autour, etc. Cela fait presque 3 heures que je suis parti... Je veux retourner à la base, mais je ne veux pas brusquer la situation. Finallement, moment idéal... Les deux gars recoivent un appel radio. Ils s'excusent, j'en profite pour les saluer gentillement et je pars en douceur. Les enfants m'attendent toujours, ils sont un peu terrifiés. Ils me disent qu'ils n'étaient jamais venus à la base: c'est interdit...
Je reviens main dans la main avec mes amis. On boit du coke, on mange des biscuits. Ils dévorent et me disent qu'ils n'ont rien manger depuis hier... Moi, je n'ai eu aucune pulsion sexuelle; je ne sais pas si ce qu'il m'a dit était vrai.


HOME | TRAVEL LOG